Le Nouveau-Brunswick franchit une étape importante dans l’histoire de l’immersion

OTTAWA, le 18 avril 2017 – L’Association canadienne des professionnels de l’immersion (ACPI) se réjouit de l’annonce faite par le premier ministre Brian Gallant de rétablir l’enseignement du programme d’immersion française dès la première année du primaire dans 67 écoles anglophones du Nouveau-Brunswick, dont six nouvelles écoles, dès septembre prochain.

Cette décision arrive à point, dans un contexte où l’immersion est en pleine croissance au Canada et où les études pullulent au sujet des bienfaits de l’immersion précoce pour tous les types d’apprenants.

En effet, les statistiques d’inscriptions aux programmes d’immersion dans l’ensemble du Canada ont augmenté de près de 19,3% depuis 2009[i]. Qui plus est, la province du Nouveau-Brunswick a vécu cette augmentation à raison de 7,5% de 2009 à 2014 - une preuve que l’immersion demeure un facteur important pour les parents néo-brunswickois quant aux choix de programmes éducatifs de leurs enfants.

« Les bienfaits de l’immersion précoce n’est plus une nouveauté. Depuis maintenant plusieurs années, de nombreuses études affirment que les élèves dans les programmes d’immersion précoce ont un plus haut taux de réussite, notamment en littératie[ii]. L’ACPI demeure convaincue que cette décision est une victoire pour l’immersion mais surtout pour toute la communauté néo-brunswickoise qui continuera à faire vivre le bilinguisme au cœur des canadiennes et canadiens de demain », affirme Madame Lesley Doell, présidente de l’Association canadienne des professionnels de l’immersion.

L’ACPI fête cette année son 40e anniversaire en tant qu’association et tiendra d’ailleurs son 41e congrès annuel à Charlottetown, du 2 au 4 novembre prochain, où près de 500 professionnels de l’immersion de partout au pays se réuniront afin d’enrichir leurs connaissances et découvrir les dernières innovations de l’enseignement du français en contexte immersif. 

- 30  -

Pierre angulaire de l’immersion française au Canada, l’Association canadienne des professionnels de l’immersion (ACPI) soutient et enrichit la pédagogie immersive en offrant aux éducateurs des services de formation, de recherche et de réseautage. L’ACPI participe ainsi à la promotion et à l’épanouissement d’un Canada bilingue.

Renseignements :
Martha Godon
Coordonnatrice des communications
Courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Téléphone : 613-230-9111 poste 232


[i] Statistique Canada : Effectifs dans les programmes de langues officielles offerts dans les écoles publiques primaires et secondaires, selon le type de programme, l'année d'études et le sexe, Canada, provinces et territoires - http://www5.statcan.gc.ca/cansim/a26

[ii] Genesee, F. and Jared, D., 2008. Literacy development in early French immersion programs. Canadian Psychology/Psychologie canadienne, 49(2), p.140.