Réflexion : L’importance de la lecture en immersion française

La lecture en français n’était pas évidente pour moi, mais je serai toujours reconnaissante de ce que cela m’a apporté. Née dans une famille anglophone, j’ai commencé à apprendre le français dans le contexte de l’immersion précoce en milieu minoritaire. Donc, le modèle de langage auquel je me fiais souvent était celui de mon enseignant titulaire, que je ne voyais qu’une couple d’heures par jour. La lecture m’a ouvert la porte à un autre monde plein de belles rencontres et avec un français authentique et de qualité.

La lecture est la base qui soutient mon apprentissage du français. Dès le début, lorsque mes compétences en lecture se sont améliorées, j’ai également noté mon progrès à l’écrit et en compréhension orale. La lecture était toujours une excellente façon d’élargir mon vocabulaire français. Quand j’étais plus jeune, j’apprenais de nouveaux mots dans tous les livres que je lisais. En vieillissant, chaque roman m’enseignait de nouveaux synonymes pour des mots plus simples que je connaissais déjà. Cela m’a encouragée à les chercher, ce qui a rapidement augmenté mon vocabulaire. La lecture était aussi une façon amusante d’apprendre des mots parce que le défi de décoder le message accompagnait le plaisir de lire une nouvelle histoire où les mots se trouvaient dans un contexte pertinent. C’était bien plus agréable que d’apprendre une liste de mots par cœur. Faire de la lecture m’a rendu inconsciente du fait que j’apprenais de nouveaux mots parce que je vivais l’expérience de manière interactive et amusante.

Maintenant, quand je lis, il se passe tellement de choses en même temps dans mon cerveau que j’ai l’impression de faire du temps double! Quand je rencontre de nouveaux mots en contexte, je me sers du contexte pour déduire le sens des mots, et j’apprends comment les utiliser. La lecture a également encouragé la participation dans la salle de classe et le travail en équipe. À l’école élémentaire, je me souviens d’avoir participé aux groupes de lecture où chaque élève lisait à son tour un passage à haute voix. Pour moi, c’était un défi supplémentaire parce que je pratiquais les structures appropriées à l’oral et je faisais attention à la prononciation, une habileté qui n’est pas évidente chez l’élève en français langue seconde. À bien y penser, c’est clair que la lecture au cours de mon cheminement en immersion française fût une partie essentielle de mon apprentissage de la langue française.

Quand je m’arrête pour réfléchir aux aventures qui m’attendent encore dans la vie, je suis certaine que mes capacités en français vont m’ouvrir des portes et c’est en gros, grâce à la lecture. Quelle chance que j’ai eue, d’avoir étudié avec des enseignants qui accordaient une grande importance à la lecture pour l’apprentissage de la langue!

0
French Culture Goes Beyond the Language
Vivement l’été!
 

Commentaires

Pas encore de commentaire
Already Registered? Login Here
Guest
mercredi 28 juin 2017